En Conseil des ministres hier, le gouvernement togolais a adopté un projet de loi portant code de la presse et de la communication en République togolaise. Le projet de loi modernise l’ancien code et prend en compte les nouveaux médias ainsi que les nouvelles formes de communication.

Selon le communiqué final lu par le Ministre de la Communication, M. Katari FOLI-BAZI, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des états généraux de la presse togolaise du 30 juin au 2 juillet 2014, et de la prise en compte des évolutions techniques et technologiques intervenues dans le secteur des médias, notamment l’émergence de nouveaux vecteurs de l’information et de la communication encore appelés « nouveaux médias », il est apparu nécessaire de procéder à la refonte du code de la presse et de la communication en vigueur.

En termes d’innovations, le présent projet de code :

– prend en compte les médias en lignes ;

– consacre la notion d’entreprise de presse en lieu et place des organes de presse ;

– définit le profil et les conditions pour avoir la qualité de journaliste, de technicien de médias ou d’auxiliaire de presse ;

– fixe le cadre de délivrance, de retrait, de renouvellement ou de suspension de la carte de presse ;

– consacre la création d’un seul organe d’autorégulation ; – crée un fonds de soutien et de développement de la presse.

L’adoption de ce présent projet de loi contribuera à rendre plus professionnel le secteur des médias et de la communication au Togo. Elle permettra également à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) d’assurer plus efficacement sa mission de régulation des entreprises de presse.

La prochaine étape est le vote du projet de Code par l’assemblée nationale.

 

@Nagbandjoa