coulibaly

Le maire Ousmane Coulibaly a réussi le pari de l’organisation et de la mobilisation à ce tournoi.

C’est dans un stade de l’Ecole du Centre de Koko plein comme un œuf, que s’est jouée la finale de la 1ère édition du  tournoi de Maracana du maire de l’Arrondissement N°1,  M. Ousmane Coulibaly. Une compétition qui a regroupé 6 équipes depuis le mois de janvier et s’est achevée le samedi 17 février 2018.

 Cette finale a été précédée par une grande cérémonie haute en couleurs avec une parade de chevaux et la prestation de l’artiste Mady Djan, qui a dédié un album à l’ensemble des maires  MPP des arrondissements de Bobo-Dioulasso. Elle était présidée par le 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale, Me Bénéwendé  Sankara et parrainée par Mme Saran Haïdara Sissoko. On y notait aussi la présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement,  Remis Fulgeance Dandjinou, du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, du président de la Fédération Burkinabé de Football (FBF), le Colonel Sita Sangaré, ainsi que celles des maires de tous les arrondissements de Bobo-Dioulasso, de députés de la région, d’autorités administratives et coutumières, de sponsors et d’opérateurs économiques de la région des Hauts-Bassins. Il y a  également prévalu une forte mobilisation des populations.

 Prenant la parole, le Conseiller Boubacar Drabo, président du comité d’organisation de ce tournoi de Maracana, a souhaité la bienvenue  à ses hôtes  pour avoir répondu massivement  à son invitation, apportant ainsi leur soutien manifeste à  cette première activité du genre du maire de l’Arrondissement N°1. Une occasion pour lui de remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à l’organisation de cette compétition qui a mis en confrontation plusieurs semaines durant, la jeunesse des cinq secteurs que compte son arrondissement,  notamment les secteurs 1,2,3,4 et 8 auxquels s’est ajoutée la Police Municipale. Selon le président du comité d’organisation, les équipes en lice ont rivalisé d’ardeur sur le terrain de l’Ecole Centre pour arracher les deux tickets qualificatifs pour la finale. Un exploit réalisé par celle du Secteur 4 et l’inattendue équipe de la Police Municipale. « Nous  sommes réunis ce soir pour la consécration du tournoi qui va mettre en confrontation l’équipe de la Police Municipale et celle du secteur 4 », a-t-il alors indiqué. Avant d’inviter les deux protagonistes  à méditer cette sagesse: « il faut savoir vaincre sans triomphalisme et perdre sans amertume ».

 Pour sa part, le maître d’ouvrage de  ce tournoi, le maire de l’Arrondissement N°1, M. Ousmane Coulibaly, a tenu à remercier également  tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette compétition, des sponsors aux autorités administratives et coutumières. Il a rappelé l’objectif de ce tournoi, qui est de créer un cadre de rencontre entre les jeunes de l’Arrondissement N°1 et doit servir de tremplin pour cultiver l’amour, la fraternité, la solidarité, la cohésion sociale entre eux, mais aussi ceux de Bobo-Dioulasso en général. « Nous devons être un modèle, voire un exemple pour ces jeunes-là, afin de  leur construire un avenir radieux dans la solidarité et le renforcement de la cohésion sociale dans notre cité», a indiqué M. Ousmane Coulibaly.

Me Bénéwendé  Sankara, représentant à cette cérémonie le président de l’Assemblée Nationale, M. Balla Sakandé, et porteur d’un message de soutien de celui-ci au maire, s’est dit ravi d’être à Bobo-Dioulasso pour présider cette finale. Félicitant l’organisateur, il a indiqué que la grande mobilisation autour de ce tournoi traduit bien le dynamisme du maire et de ses conseillers et leur volonté d’être aux côtés des populations. « Je pense qu’il faut être toujours aux côtés des populations et apporter son soutien à leurs actions», a dit le numéro 2 du parlement burkinabè. Pour lui, cette compétition est un excellent outil pour créer la cohésion entre tous les fils du Burkina Faso à travers la consolidation du processus démocratique qui y est en cours. Un processus qui doit conduire à ce que  chaque citoyen  burkinabè puisse s’exprimer sans discrimination et d’une manière inclusive. De quoi rappeler selon lui les efforts qui sont en train d’être faits  sur le terrain par le gouvernement de Roch Marc Christian Kabore, dans le cadre de la réalisation de certaines infrastructures pour améliorer les conditions de vie des populations burkinabè.  Aussi, a-t-il souhaité que ce tournoi, pour la noblesse des objectifs qu’il recherche,  se pérennise.

 Ces allocations ont fait place au clou de ce grand rassemblement : la rencontre sportive à l’ordre du jour. Elle a été âprement disputée entre les deux équipes en présence, la Police Municipale et le Secteur 4 de Koko. A l’issue du coup de sifflet final  de l’arbitre central,  Vieux Sanou, toutes deux ne s’étaient toujours pas départagées. Il a donc fallu faire place à l’épreuve fatidique des tirs aux buts. A ce jeu d’adresse,  ce sont les hommes de l’équipe de la Police Municipale, déformation professionnelle oblige certainement, qui ont été les plus adroits.  Ils l’ont emporté sur le score étriqué de 2 tirs réussis contre 1 pour leurs adversaires.

 Au chapitre des récompenses, les  organisateurs ont honoré les bonnes volontés qui ont soutenu ce tournoi de Maracana. Ils ont ainsi décerné des attestations de reconnaissance à Me Belwende Sankara, Mme Saran Haïdara Sissoko, aux ministres Remis Fulgeance Dandjinou et Harouna Kaboré, Colonel Sita Sangaré, Célestin Boyo Koussoubé, Madina Sy. De plus, une association féminine représentée par Fatimata Ouattara, a reçu un chèque de cinq millions de francs CFA de la part du MPP.

Amara Sylla, Correspondant à Bobo-Dioulasso