photo de famille 2

La photo de famille des lauréats du PADEV CASABLANCA 2017.

La Fondation 225 a organisé samedi 28 et dimanche 29 octobre 2017 au Maroc, les activités du PADEV CASABLANCA 2017, du nom de sa cérémonie annuelle de distinction des meilleurs artisans de développement du continent africain.  La journée a débuté dans la matinée par un forum thématique de haut intérêt. Avant que l’organisateur n’enchaîne dans la soirée avec une cérémonie de remise des trophées aux lauréats qui, de toute évidence, a battu tous les records et établi de nouveaux standards de qualité,  de prestige et d’attractivité  en la matière.  

Ce ne serait pas un panégyrique que de dire que la Fondation 225 a réalisé une organisation de très haut niveau, tant pour la forme que pour le contenu, de la 11ème édition de sa cérémonie annuelle de distinction et de célébration des meilleurs artisans de développement de l’Afrique. 12 pays représentés, dont 9 africains (Maroc, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Conakry, Tunisie, Mauritanie, Mali, Afrique du Sud, Togo) et 3 non africains  (Emirats-Arabes-Unis, Allemagne, Italie), 35 lauréats dont un prince, la Première Dame du Mali, un ministre, 25 Présidents-Directeurs Généraux et Directeurs Généraux d’entreprises et structures publiques et privées, des hauts fonctionnaires, des cadres supérieurs de multinationales, des dirigeants du domaine associatif ! C’est peu dire que pour cette édition 2017, la Fondation 225 a sorti l’artillerie lourde.

Baptisée pour l’occasion PADEV CASABLANCA 2017 parce qu’ayant eu pour théâtre la capitale économique du Maroc, les activités ont été inaugurées le samedi 28 octobre à 9 heures par un forum ayant réuni les organisateurs, les lauréats, des invités liés aux questions de développement en Afrique, la presse, etc. Les animateurs, M. Khalid Daïssaoui, Expert International en management et stratégies d’entreprise, Expert-Conférencier auprès de la Banque Mondiale et M. Oussama Haïssaoui, Ingénieur Industriel, Consultant en développement des entreprises à l’international, sont partis du thème « Les clés de la performance des entreprises marocaines en Afrique», pour faire une ouverture sur les atouts dont les entreprises d’Afrique subsaharienne devraient se doter pour tendre vers une telle compétitivité.  Enumérant ses ingrédients, tous deux ont mis avant tout en première ligne la qualité des ressources humaines. « Tout part d’une formation technique et professionnelle de haute qualité de la jeunesse marocaine. Et cela est le travail de l’Etat qui met ainsi à la disposition des entreprises une main-d’œuvre aux standards internationaux. Les entreprises ne peuvent donc qu’en tirer profit et être performantes.» Avant d’énumérer d’autres paramètres tels une fiscalité fort avantageuse qui, combinée à la main-d’œuvre de qualité ainsi qu’à l’accès très souple au crédit aux entreprises et l’institution du crédit de consommation, boostent les entreprises marocaines et, au-delà, rendent le Maroc attractif pour les entreprises étrangères.

Nombre de lauréats prendront alors la parole pour présenter leurs entreprises et structures et expliquer comment à leur niveau, ils s’approprient et intègrent le facteur ‘’performance’’ dans leur management. M. Aboubacar Makhissa Camara, Directeur national des Impôts de la Guinée-Conakry expliquera ainsi qu’il est passé par des reformes et des innovations qui ont eu pour effet d’optimiser le recouvrement fiscal ; M. Youssouf Singaré, Chef de cabinet du Ministre des Sports du Mali indiquera que pour eux, tout a été bâti à partir d’une politique de promotion des sports qui a rapidement porté des fruits au plan international. Mme Mamounata Velegda, Présidente-fondatrice du Groupe Velegda, numéro 1 des céréales au Burkina Faso, émouvra l’assistance médusée en révélant comment l’autodidacte qu’elle est, a lancé un petit commerce de beignets de mil avec 300 F CFA 35 ans plus tôt et que par une gestion très rigoureuse de ses gains et une volonté affirmée de faire grandir ses activités, elle a fini par acquérir la position qui est la sienne aujourd’hui. M. Inoussa Kaboré, Administrateur-Directeur Général de CIMFASO, expliquera comment M. Inoussa Kanazoé, lui aussi autodidacte, est parvenu à fonder l’un des groupes industriels les plus performants au Burkina Faso en misant à fond sur les techniques modernes de gestion d’entreprise, qui mettent en avant la qualité des ressources humaines. Mme Nina Yaméogo, Administratrice Générale de SOGA SA et de Boulangeries FATIMS’, rebondira sur cette exigence de la qualité des ressources humaines, elle qui, bien qu’issue d’une famille d’entrepreneurs, a fait le choix de se soumettre à la formation professionnelle indiquée au Maroc justement, avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. M. Yves Ouédraogo, Directeur  Financier et Comptable de COTRADIS, l’entreprise qui monte en puissance dans le secteur des transports au Burkina Faso, expliquera, lui, que si ce secteur ne paraît pas innovant et est a priori encombré, un ciblage de niches non encore explorées et une offre logistique et de services de meilleure qualité, y sont gage de succès. La pause café qui a mis fin à ce forum a été l’occasion pour les lauréats et participants d’échanger encore plus les uns avec autres et de nouer des contacts pour ouvrir de nouvelles perspectives à leurs activités.

La soirée du samedi 28 octobre a été consacrée au second volet du PADEV CASABLANCA 2017. Toujours dans le très convivial cadre du Oum Palace, s’est tenu de 19 heures à 22 heures 30, le très attendu Diner-Gala des Bâtisseurs Africains. Dédié à la célébration et à la remise de trophées aux lauréats du Prix PADEV 2017 élevés au rang d’Artisans de Développement de l’Afrique à travers leurs œuvres respectives, ils y étaient au nombre de 35 retenus par le jury.

Cette soirée, placée sous le parrainage du Prince Abou Mohammed des Emirats-Arabes-Unis, a été ouverte par les allocutions des dirigeants de la Fondation 225 : M. Doffou Doffou, Représentant-pays de la Fondation 225, M. John Gogouahi, président du comité d’organisation du PADEV CASABLANCA 2017 et de M. Koffi Kouadio, président de la Fondation 225. Tour à tour, ils vanteront le modèle de développement du Maroc qui devrait inspirer les autres pays africains et ont magnifié la grande vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui en est l’artisan. Puis, ce fut au tour du Groupe artistique sud-africain Messagers des Messages (Messengers of Messages, en Anglais) dont la chanteuse d’origine burkinabè, Stella Sagnon, a littéralement propulsé par sa voix électrique l’assistance dans une indicible dimension d’émotion.

La série des distinctions s’est ouverte avec le lancement du Prix Africain des Jeunes Entrepreneurs, que les votes par Internet recueillis de 15 pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord, ont décidé de baptiser du nom de l’emblématique entrepreneur burkinabè M. Apollinaire Compaoré, président-fondateur du Groupe Planor Afrique. Et c’est le jeune Adil Raïs du Maroc, DG de Top Model, entrepreneur dans le textile artisanal marocain, qui a enlevé le tout premier trophée du Prix Africain Apollinaire Compaoré des Jeunes Entrepreneurs.

Viendra ensuite le tour des lauréats du prix PADEV 2017. L’impressionnante palette de 35 lauréats de très haut niveau déployée par la Fondation 225, défilera sur le podium pour recevoir les prestigieux trophées pour l’important impact d’un travail qui est source de développement pour leurs pays respectifs et pour l’Afrique. Le public, très attentif à la lecture des parcours professionnels qui ont valu ce sacre à ces lauréats, les a abondamment acclamés à leurs passages, tout en dégustant le copieux et savoureux buffet de mets de la riche et réputée gastronomie marocaine.

A la fin de cette cérémonie, les lauréats, emportés par la grande qualité et le faste du PADEV CASABLANCA 2017, en ont oublié grades et titres et se sont laissés aller à vibrer au son de Magic in the air de Magic System. Le président de la Fondation 225, M. Koffi Kouadio, qui ne pouvait qu’être satisfait du coup de maître réalisé, a fait part de ses sentiments : « Je salue le Comité d’organisation pour la qualité du travail accompli et les lauréats pour la confiance placée en la Fondation 225 pour nous avoir suivis jusqu’en cette terre marocaine. Mais aussi Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui est un véritable modèle de dirigeant pour toute l’Afrique, d’autant qu’il nous démontre par la qualité du développement que nous voyons ici au Maroc, que la victoire sur la fatalité est bien possible et réalisable en Afrique, toute chose que promeut la Fondation 225. Nous offrirons encore plus pour l’édition 2017.» 

Les activités du PADEV CASABLANCA 2017 se sont épiloguées dimanche 29 octobre par leur troisième volet. Celui-ci a consisté en un tour touristique à Rabat, la majestueuse capitale politique du Maroc, siège du Trône. Les lauréats et leurs invités ont visité les lieux qui font la renommée touristique de cette ville. Notamment l’incontournable Mausolée des Rois.

J.G.G. Envoyé Spécial au Maroc