IMG_6401(6)

Le premier ministre A. Gon Coulibaly découvrant la maquette des travaux à réaliser.

Les travaux d’extension de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan d’un coût de 42 milliards FCFA sur la période 2016-2019 ont été officiellement lancés, samedi après-midi, par le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Se félicitant du démarrage effectif de ces travaux, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a engagé les entreprises sélectionnées à être à la hauteur des ambitions de l’Etat qui veut faire d’Abidjan le hub sous régional.

Ce projet d’extension qui ambitionne de répondre à ‘’l’augmentation impressionnante du trafic des passagers qui devrait dépasser les 2 millions en 2017 et doubler d’ici 5 ans’’ comprend trois composantes, selon le ministre des transports, Amadou Koné.

La première composante permettra d’accueillir plus d’avions, de compagnies aériennes et de fréquences, et d’accompagner le développement de la compagnie nationale, Air Côte d’Ivoire. Cette première composante comprend l’extension de l’aire de stationnement avion avec la création de 11 postes de parking avion supplémentaires.

Elle prend également en compte l’extension de la voie de circulation (taxilane) avion permettant d’accueillir plus de gros porteurs de type A380, ainsi que la création d’un taxiway parallèle à la piste qui permettra de limiter le temps d’occupation de la piste au décollage et de multiplier par quatre la capacité de mouvements des avions de celle-ci, et enfin, la réhabilitation de l’éclairage de l’aire de stationnement commerciale.

La deuxième composante de ce projet est la construction d’un terminal d’aviation d’affaires (FBO) avant-gardiste et unique dans sa conception, réaffirmant ainsi le leadership d’Abidjan comme capitale économique et d’affaires de l’Afrique occidentale.

La troisième composante enfin, concerne l’extension de l’aérogare internationale pour porter sa capacité d’accueil de 2 millions à 5 millions de passagers d’ici 2022, puis à 10 millions de passagers dans sa phase ultime. ‘’On pourra ainsi accueillir plus de passagers et faire face à l’accroissement du trafic passager depuis 2011’’, a ajouté le ministre Amadou Koné.

‘’La réalisation des deux premières composantes et de la 1ère phase de la troisième composante nécessitera de la part du concessionnaire de l’Aéroport AERIA, un investissement global de l’ordre de 42 milliards de FCFA’’ sur la période 2016-2019, a conclu M. Koné.

Auparavant, le Président de la société AERIA (Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan), le Général Abdoulaye Coulibaly a relevé que le développement de cette plateforme aéroportuaire permettra de mettre en place des ‘’infrastructures modernes pour assurer un service de qualité et compétitif’’.

La maîtrise d’œuvre de ce projet est assurée par Egis, un des leaders mondiaux de l’ingénierie et des concessions d’infrastructures de transport.

Source: APA