IMG_20171125_205602

IMG_20171125_213336

En haut: M. Koffi Kouadio (cravate) et M. Aboubakar Zida (bonnet noir) qu’entourent les acteurs de Sabab Biiga. En bas: Les 2 trophées PADEV gravés sur le mur du studio.

 

Il y avait du beau samedi 26 novembre 2017 au studio Institut des Nouvelles Idées sis au quartier Tengadogo en périphérie est de Ouagadougou. Et pour cause, le maître des lieux M. Aboubakar Zida plus connu sous le nom de Sidnaba, fondateur de la célèbre radio en langue Moré Savane FM, qui est également réalisateur de cinéma, présentait à ses partenaires,  amis et à la presse son dernier film format long-métrage SABAB BIIGA ou L’Enfant de la providence.

C’est peu dire que le site a été pris d’assaut par les invités et non invités. L’espace intérieur plein-air était littéralement bondé avant même le début de la projection à 19h30.  Mais ouvrant la soirée, le Directeur général de Savane FM, M. Charlemagne Abissi, a recadré l’enjeu de cet événement. Il ressortira ainsi qu’avant tout, il s’agissait de partager avec tout le peuple burkinabè et les partenaires financiers et techniques de ce film en premier, la reconnaissance internationale dont jouit dorénavant M. Aboubakar Zida en tant que réalisateur de cinéma. En effet, celui-ci venait de recevoir le Prix PADEV CASABLANCA 2017 du MEILLEUR PROMOTEUR DU CINEMA AFRICAIN dans la capitale économique du Maroc le 28 octobre 2017. Pour ce faire, M. Charlemagne Abissi a convié le M. Koffi Kouadio, président de la structure promotrice de ce prix, Fondation 225, à partager avec l’assistance les circonstances du choix de M. Aboubakar Zida comme lauréat dans cette catégorie.

S’adressant au nombreux public constitué des partenaires, professionnels, amis et aussi de la presse qui s’est massivement déplacée, M. Koffi Kouadio a commencé par une brève genèse du Prix africain de développement. Selon lui, c’est une initiative née de représentants de la société civile de 12 pays africains qui se sont réunis en 2006 à Abidjan pour mettre en place un instrument de promotion de la culture du travail dans la société africaine et du développement du continent. Il dira ensuite que si l’Afrique compte de nombreux cinéastes de talent dont une dizaine était en lice pour le choix du MEILLEUR PROMOTEUR DU CINEMA AFRICAIN édition 2017, le jury a opté pour M. Aboubakar Zida. Parce que son profil cadrait parfaitement avec l’esprit du Prix PADEV : des hommes et des femmes qui renversent les obstacles dressés devant eux par la nature, la société, la pauvreté, etc. et parviennent à réaliser des œuvres porteuses de développement pour leurs pays et l’Afrique. Toutes choses qu’incarne M. Aboubakar Zida qui, autodidacte en matière de réalisation de cinéma, est parvenu par son abnégation à l’apprentissage à devenir un cinéaste de grand talent et prolixe avec 8 films de belle facture à son actif.

La projection de SABAB BIIGA ou L’Enfant de la providence qui suivra, mettra bien en évidence le savoir-faire du réalisateur : une œuvre d’une grande maîtrise technique tant au plan de la réalisation que du scénario !

La cérémonie s’est achevé par la présentation des acteurs films. Mme Alizeta Tiombiano, Directrice générale de la compagnie de jets privés, LIZA TRANSPORTS, principal soutien financier de cette production, a dit toute sa satisfaction de cette collaboration avec M. Aboubakar Zida et l’a assuré de son soutien pour l’avenir.

Notons que M. Aboubakar Zida qui avait déjà enlevé le prix du MEILLEUR PROMOTEUR AFRICAIN DES MEDIAS au PADEV PARIS 2016 avec le concept très original et novateur de média de grande écoute en langue locale (Moré) qu’est la radio Savane FM. En retour, il a rendu un bel hommage à la Fondation 225 en faisant sculpter sur le mur intérieur du studio Institut des Nouvelles Idées ses trophées 2016 et 2017.

 

John G. Gogouahi