Suite à l’attaque par des terroristes, samedi dernier, de la Maison d’arrêt de Niamey, ayant occasionné la mort de 3 gardes pénitentiaires nigériens et l’évasion de 22 détenus parmi lesquels plusieurs terroristes, le régisseur de la prison et son commandant de peloton, viennent d’être limogés, apprend-on de source officielle.

 

Des soldats montent la garde devant la prison de Niamey, le 1er juin 2013 © AFP.

Des soldats montent la garde devant la prison de Niamey, le 1er juin 2013 © AFP.

Selon deux arrêtés du ministre nigérien de l’Intérieur et de la Sécurité publique, M. Abdou Labo, rendus publics lundi soir à la télévision nationale, “il est mis fin” à leurs fonctions, sans plus de précision.

En rappel, le ministre nigérien de la Justice et porte-parole du gouvernement avait précisé que selon les premiers constats établis sur les lieux que les agresseurs ont manifestement bénéficié de complicité extérieure.

Il faut noter que les gardes disparus ont eu droit lundi après-midi à un hommage national à la morgue de l’hôpital national de Niamey, auquel avaient pris le président nigérien Mahamadou Issoufou, le président de l’Assemblée nationale Hama Amadou, le Premier ministre Brigi Rafini, les présidents des institutions de la République ainsi les membres des familles des disparus et leurs compagnons d’armes.

http://www.afriscoop.net